Sommaire

La loi de Pareto a été établie par Vilfredo Pareto (1848-1923). Cet économiste italien néo-classique pose que 80 % des richesses de ce monde sont détenues par seulement 20 % de la population.

Par extension, la loi de Pareto, aussi appelée « règle des 20/80 » est un principe de probabilité qui s’applique à un grand nombre de domaines (travail, marketing, etc).

Application économique de la loi de Pareto

Pour la petite histoire, outre la fameuse loi, Vilfredo Pareto est passé à la postérité économique grâce à sa théorie sur l’Optimum et à son apport aux statistiques.

Selon la règle de Pareto, 20 % des causes produisent 80 % des effets. Il suffit donc de travailler sur ces 20 % pour gagner en efficacité. On peut résumer la chose ainsi :

  • « 80 % des effets sont générés par seulement 20 % des causes » ;
  • ou encore « 20 % des causes génèrent 80% des effets ».

Selon l’économiste Joseph Juran, père de la démarche qualité globale (1904-2008) :

« le principe de Pareto est la méthode générale permettant de trier un quelconque agrégat en deux parties : les problèmes vitaux et les problèmes plus secondaires — dans tous les cas, l’application du principe de Pareto permet d’identifier les propriétés des problèmes stratégiques et de les séparer des autres ».

Il suffit d’observer autour de soi pour se convaincre de la portée de cet énoncé statistique.

Plus qu’une observation ponctuelle, la loi de Pareto est d’une régularité statistique étonnante, et on l'observe dans de nombreux domaines. Cette régularité permet de prendre en compte des différences entre les individus, afin d’adapter au mieux la mise en œuvre d’une politique publique ou d’une stratégie d’entreprise.

La loi de Pareto s’applique aujourd’hui à de nombreux domaines, gestion, management, réflexion stratégique, travail, etc.

En pratique, la loi de Pareto enseigne qu’il vaut mieux concentrer ses efforts sur les quelques causes essentielles ayant un impact prépondérant pour gagner en efficacité. Dans le cadre d’une entreprise, cela revient à dire qu’il est préférable de s’occuper des 20 % de clients qui font 80 % du chiffre d’affaires que des autres.

Loi de Pareto : aide à la prise de décision

La loi de Pareto est une règle de distribution utile dans le cadre de la gestion de la relation client (ou Customer Relationship Management, CRM), mais pas seulement. Appliquée au marketing, elle signifie notamment qu’une minorité de consommateurs (20 %) sont acheteurs de la majorité de biens et services particuliers (80 %).

Dans un contexte industriel, les applications de la règle des 20/80 sont nombreuses et aident :

  • à la décision ;
  • à la hiérarchisation des priorités ;
  • à l’optimisation des stocks (20 % des articles représentent 80 % du chiffre d'affaires), etc.

Quel que soit le sujet à traiter, la règle de Pareto peut être visualisée à travers un graphique à colonnes présentant des informations par ordre décroissant. Son but est de mettre en relief les éléments majeurs déterminant une situation.

En termes de hiérarchisation, la construction du diagramme de Pareto implique le suivi de certaines étapes, dont les quatre premières sont :

  • classer le chiffre d’affaires réalisé par les clients en ordre décroissant ;
  • calculer le pourcentage du chiffre d’affaires réalisé ;
  • cumuler les pourcentages du chiffre d’affaires réalisé ;
  • tracer un histogramme en sélectionnant le chiffre d’affaires par client et le pourcentage cumulé du chiffre d’affaires.

La cinquième et dernière étape  consiste de distinguer trois classes A, B et C distribuée de la façon suivante :

  • classe A, les items accumulant 80 % de l’effet observé ;
  • classe B, les items représentant les 15 % suivants ;
  • classe C recueillant les 5 % restants.

Au final, on obtient une répartition de 80/20 fidèle à la règle de départ.

Aussi dans la rubrique :

Principes et avantages

Sommaire

Définition du CRM

Définition du CRM
Voir 1 article de plus